Le métier de Naturopathe

Vous êtes attirés par une autre approche, différente, de la santé et de la prévention. Vous vous intéressez aux autres, vous faites preuve d’une véritable empathie. Vous désirez devenir professionnel en naturopathie ?

Former c’est d’abord un acte relationnel qui s’enracine dans notre croyance en la capacité de l’autre de progresser et de grandir.

L’Institut Supérieur de Naturopathie vous propose l’excellence en matière de formation professionnelle en naturopathie. Reconnu pour la qualité de son enseignement et son approche innovante à la préparation du métier de naturopathe, l’ISUPNAT est membre fondateur de la FENA (Fédération des Ecoles de Naturopathie).

Avant tout, le métier de naturopathe c’est être le promoteur d’une nouvelle façon de vivre sa propre santé. C’est un éducateur qui accompagne les personnes venues le consulter dans une prise de conscience de l’importance d’une meilleure hygiène de vie pour une bonne santé. Explications et conseils sur le fonctionnement du corps humain et sur les réactions de l’organisme face à des désagréments physiques, psychiques ou émotionnels, ce sont les principes de l’action du naturopathe.

Par la conception holistique de la naturopathie, le praticien naturopathe prend en considération l’être dans sa globalité. Au fur et à mesure de la consultation, il aborde avec toutes les dimensions qui forgent son tempérament par une écoute attentive et une observation minutieuse de la personne. La prise en compte de l’ensemble des facteurs environnementaux de l’individu, qu’ils soient d’ordre familiaux, sociaux, personnels ou professionnels permet au naturopathe de poser les bases d’un bilan de vitalité. Le praticien naturopathe ne pose jamais de diagnostic. Plutôt qu’une prescription, ce sont des conseils et un accompagnement qu’il propose au « malade » pour pouvoir ainsi tracer une ligne conductrice vers une meilleure hygiène de vie au quotidien.

Il résulte de la consultation d’un naturopathe la mise en place d’une cure naturopathique, un programme basé sur des techniques naturelles (et non pas des thérapies naturelles) plus douces (mais ce n’est pas un ensemble de médecines douces), à des méthodes de relaxation ou des exercices de respiration. L’objectif est de promouvoir l’idée auprès de son client qu’un corps et un esprit sain et équilibré, en accord avec lui-même, permet d’accéder aux « processus d’autoguérison » de l’organisme et à une meilleure santé. Contactez notre centre de formation en naturopathie.

Devenir naturopathe est-ce un métier d'avenir ?

En France, la naturopathie n’est pas encore reconnue par les Pouvoirs Publics et est souvent présentée comme une « médecine alternative », « une thérapie alternative » « des méthodes de soins naturelles » ou encore « médecine de guérison des symptômes par des techniques naturelles », ce qui n’est pas le cas! 

Et pourtant, de nombreux pays, notamment européens, l’ont d’ores et déjà légitimée. L’Organisation Mondiale de la Santé donne toute sa place à la naturopathie en la classant en troisième position des médecines traditionnelles après la médecine chinoise et la médecine ayurvédique.

Il n’en demeure pas moins que les évènements sanitaires et sociétaux font aspirer le grand public à plus d’authenticité dans nos modes de vie. Une prise de conscience écologique fait émerger le besoin de s’ancrer dans une nouvelle façon de vivre. La population se tourne de plus en plus vers les médecines dites « non conventionnelles » à l’image de la naturopathie.

Certains pays de l’Union Européenne ont réalisé de grandes avancées par la mise en place d’une réglementation propre à la naturopathie apportant plus de clarté et une véritable reconnaissance de cette approche globale. L’engouement est tel que, désormais, certaines assurances privées et complémentaires santé abordent le remboursement et la prise en charge des consultations naturopathiques. Il est maintenant évident que la pratique de la naturopathie vise à se renforcer dans les années qui viennent pour prendre toute sa place dans le domaine de la santé. La future légitimation incontournable, par les services de l’Etat, permettra de renforcer encore le statut de naturopathe.

Quelle est la place de la naturopathie dans le secteur de la santé ?

Le naturopathe est un conseiller en hygiène de vie et un promoteur de la « prévention-santé durable ». En dehors du contexte allopathique, l’intervention du thérapeute vise à optimiser le pouvoir « d’ auto-guérison » du corps humain. Par ses conseils et les pratiques qu’il recommande au « malade », le naturopathe ne se substitue en aucun cas au médecin. C’est au contraire grâce à ses compétences et sa parfaite connaissance des méthodes naturelles que la naturopathe peut venir en complément d’un protocole de soins de médecine conventionnelle.

De plus en plus d’acteurs de la santé et de professionnels du bien-être ou de la prise en charge de l’individu ont bien compris l’intérêt de la naturopathie. Le naturopathe peut travailler en confiance avec des médecins, des biologistes, des psychologues, des ostéopathes, des chiropracteurs ou des sages-femmes et des dentistes afin d’apporter une dimension plus globale dans les traitements. Le patient est remis au centre de sa santé, l’incitant à une grande prise de conscience sur son propre potentiel de guérison.

Le praticien naturopathe se retrouve également en contact régulier avec les maisons de retraites, les centres de remise en forme, les centres de rééducation, les clubs de sport et même avec des laboratoires de compléments alimentaires et les boutiques biologiques. La vision holistique des naturopathes permet à tous ces acteurs de la santé et du bien-être de positionner l’individu au centre de son propre équilibre. Et c’est la pluralité des enseignements dispensés dans les écoles de naturopathie qui autorise une grande polyvalence dans l’application des méthodes naturelles du naturopathe. L’ISUPNAT a bien compris l’enjeu d’une parfaite appropriation des techniques naturopathiques par les futurs naturopathes qui, ainsi, pourront intervenir dans différents secteurs d’activités liés à la santé naturelle.

Y-a t-il des pré-requis pour devenir naturopathe ?

La grande majorité des naturopathes sont des professionnels de santé qui ont ressenti le besoin de travailler autrement. Toutefois, le métier est accessible sous réserve de suivre une formation de qualité à l’image de celle dispensée par l’Institut Supérieur de Naturopathie à Paris. Les personnels soignants peuvent d’ailleurs suivre une formation dans l’objectif d’exercer également le métier de naturopathe à l’image des infirmiers, pharmaciens, psychologues, kinésithérapeutes, ostéopathes…).

Bien que la naturopathie ne soit pas encore officiellement reconnue en France et trop souvent présentée comme une médecine douce, il est pourtant possible d’exercer le métier de naturopathe sur le territoire.

Afin de répondre aux exigences de l’exercice de la fonction dans un cadre légal, le naturopathe doit se soumettre aux réglementations en matière d’obligations fiscales, administratives, sociales et comptables comme toute autre profession libérale. C’est également dans un cadre sécurisé que le praticien doit intervenir en ne procédant à aucun acte médical dans le respect des articles L-372 et L-461-1 du Code de la Santé Publique.
Pour répondre aux exigences du métier et pour exercer efficacement et au service des autres, il est indispensable de suivre une formation valorisante auprès d’un établissement d’enseignement spécialisé. L’ISUPNAT propose des études de naturopathie par des formateurs praticiens de haut niveau qui maîtrisent parfaitement tous les aspects du métier de naturopathe.
Ces formations de naturopathie à distance et en présentiel débouchent sur un diplôme de naturopathe (diplôme de droit privé non reconnu par le RNCP) qui légitime l’exercice de la profession.

Quels sont les débouchés au terme des études de naturopathe ?

Les compétences acquises au terme des formations de l’Institut Supérieur de Naturopathie ouvrent un large panel de possibilités et des débouchés dans de nombreux secteurs. Alors que de nombreux stagiaires aspirent à l’exercice du métier de naturopathe dans le cadre d’une profession libérale en cabinet de consultation, certains se tournent vers une naturopathie plurielle :

• Conseils d’hygiène de vie dans le cadre d’une activité médicale ou paramédicale préexistante à l’image d’un cabinet d’infirmier libéral, d’un kinésithérapeute ou d’une sage-femme.
• Une activité de conseils auprès de boutiques d’alimentation biologique, de centres de remise en forme, des centres de thalassothérapies.
• La création de boutiques biologiques, de traiteurs bios ou de magasins de produits et accessoires bien-être.
• Le coaching en développement personnel, dans le secteur de la bio-nutrition, le conseil en entreprise ou en complément d’une activité de coaching sportif.

L’intérêt de plus en plus croissant par le grand public pour les médecines naturelles est chaque année davantage mis en avant par la médiatisation et le changement des comportements. De nouveaux métiers émergent continuellement et l’approche holistique de la naturopathie inspire de plus en plus de secteurs professionnels. Nul doute que la présence du métier de naturopathe aspire à se renforcer au fil des années.

Par les partenariats que l’ISUPNAT met en place et entretient depuis sa création avec des professionnels du secteur de la santé et du bien-être, nous apportons une réelle valeur ajoutée aux compétences de nos diplômés afin de faciliter l’installation professionnelle à l’issus de la formation de naturopathe.

Comment réussir lorsque l'on est naturopathe ?

Le fait de suivre une formation et de réussir les études de naturopathie ne signifie pas la réussite professionnelle. Exercer en libéral demande de se constituer progressivement une clientèle et exige courage, persévérance, communication, créativité, esprit entrepreneurial et investissement personnel. La communication, tout d’abord, est primordiale pour faire connaître au public l’ouverture du cabinet de consultation et se constituer une clientèle. C’est au travers de campagnes d’informations, de publications sur les réseaux sociaux, d’animations réalisées dans les boutiques bio spécialisées, la création d’un site internet ou encore par des journées portes ouvertes que la notoriété se fera et que les clients pousseront la porte du cabinet. Mais c’est surtout le bouche à oreilles qui va permettre de se faire connaître.

Toutefois, l’exercice du métier de naturopathe ne se limite pas à des consultations et il existe toutes formes d’interventions ouvertes aux naturopathes :

  • L’enseignement en institut de remise en forme où le naturopathe peut délivrer des conseils en relaxation, en techniques respiratoires ou en exercice physique.
  • L’animation d’ateliers dans les centres de remises détox, les salles de fitness, les écoles de danse ou de gymnastique…
  • La présence sur les salons pour développer rencontrer le public et proposer ses compétences en hygiène de vie.
  • L’activité de coaching individuel ou collectif auprès d’une clientèle privée ou professionnelle à la recherche d’un équilibre de vie, plus respectueuse de l’individu et de son environnement.

 

Le champ des possibles est très large et ouvre de nombreuses opportunités à tout naturopathe bien formé, passionné et désireux de promouvoir une autre manière de concevoir la santé et le bienêtre.