Menu

« Que ton aliment soit ton médicament » Cette citation d’Hippocrate n’existe pas !

Il a dit pleins de choses mais pas ça. Cette citation du célèbre médecin et philosophe grec n’existe pas !!

Explication :

Hippocrate est considéré comme étant le père fondateur de la médecine occidentale. Ses œuvres servent encore de référence à la médecine moderne.

Nous avons tous un jour entendu cette citation d’Hippocrate: « l’alimentation est ta première médecine ». Malheureusement cette citation très largement répandue est FAUSSE.

Cette affirmation est confirmée par Jacques Jouanna, professeur émérite de littérature et civilisation grecques à l’Université de Paris-Sorbonne et spécialiste de la médecine Grecque. 

Une chose est sûre, c’est qu’Hippocrate ne pouvait pas parler de médicament car le terme de médicament n’a été inventé qu’en 1314. 

Alors la citation « que l’aliment soit ton médicament » n’est qu’une pure déformation de langage.

Cette phrase a été sur-utilisé par  les spécialistes et pseudo-spécialistes de la santé pour justifier certains propos et appuyer leurs dires. 

Hippocrate : porte-parole de l’importance d’une alimentation saine

Cependant cela ne change en rien le fait qu’il fut le premier à mettre en avant l’importance de l’alimentation dans la santé

Il ouvrit la voie en prônant l’utilisation de végétaux. 

Dans son ouvrage « De l’aliment », il met en avant 4 principes alimentaires:

1- La digestion est une cuisson des aliments

2- Pour faciliter la digestion, il est préférable de manger des aliments cuits

3- Le corps est composé d’éléments ou d’humeurs qui déterminent le tempérament

4- Il est recommandé de manger une nourriture équilibrée c’est-à-dire des aliments correspondant à son tempérament.

La médecine hippocratique était considérée comme un art et une science reposant sur deux impératifs alimentaires.

Tout d’abord, la nécessité d’adapter des aliments sains à la nature humaine : cela impliquait de les cuire, donc de les différencier des animaux. Deuxièmement, il était impératif de modifier et d’adapter le régime alimentaire des patients malades en fonction de leur état afin d’éviter les souffrances et la mort.

De ce fait, on classe les aliments en fonction de leur correspondance avec des 4 éléments (eau, terre, air, feu) qui correspond aux 4 tempéraments définis par la « théorie des humeurs » (lymphatique, mélancolique, sanguin et colérique.

Dans le serment d’Hippocrate il est dit :

« Je ferai servir suivant mon pouvoir et mon discernement le régime diététique au soulagement des malades  »

Noémie Vega naturopathe formée a ISUPNAT – Novembre 2019

https://www.naturoquoi.com

 

Partager cet article ?

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter