Profiter de l’automne pour s’initier aux bienfaits de la sylvothérapie

La sylvothérapie ou bain de forêt est une immersion active au milieu des arbres qui requiert l’usage de tous nos sens. Le principe est simple : partir en forêt, couper son téléphone et prendre le temps d’observer la nature qui nous entoure, de respirer les différentes odeurs qui se dégagent de la terre et des arbres, toucher les écorces et les feuilles, cueillir et goûter des plantes et fruits comestibles, entrer en contact direct avec le sol ou un cours d’eau en se déchaussant.

Quels sont les bienfaits de la sylvotherapie ?

Grâce à des études scientifiques menées au Japon où les effets thérapeutiques de la sylvothérapie sont reconnus depuis les années 80, on sait que pratiquer régulièrement le bain de forêt a notamment un effet significatif sur notre stress, les syndromes dépressifs et les maladies, que cela améliore la qualité du sommeil, l’asthme et les maladies broncho-pulmonaires, réduit le taux de sucre circulant dans le sang et multiplie le nombre de cellules immunitaires protectrices.

Ces bienfaits sont liés à la présence importante de phytoncides qui sont des composés organiques volatils émis par les arbres et les plantes herbacées. Les phytoncides, inhalés en forêt, sont de véritables huiles essentielles antifongiques et antibactériennes dont nous sommes tout juste en train de découvrir l’ampleur des vertus. La forêt est un aussi un lieu de forte concentration en ions négatifs, dont la charge électrique spécifique aide à réguler notre humeur et favorise l’oxygénation profonde de nos tissus, concourant ainsi aux bienfaits d’un bain de forêt.

Alors que la luminosité décroît et que le rythme ralentit, l’automne avec ses nombreux attraits est une excellente saison pour s’initier à la sylvothérapie. Cette pratique accessible, en apportant vitalité et apaisement, est un bel outil à intégrer à son hygiène de vie pour maintenir un bon niveau d’énergie et se recharger avant l’hiver.

Envie d’aller plus loin et d’adapter au mieux la pratique à vos besoins du moment ?

 Sachez que les conifères (sapins, épicéas, pins…) ont un effet très dynamisant et tonifiant tandis que les feuillus (hêtres, bouleaux, trembles, peupliers blancs, mélèzes…) sont beaucoup plus apaisants et calmants. 

Marion Laperriere, Naturopathe formée à ISUPNAT.

marion.laperriere@gmail.com

Partager cet article ?
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur whatsapp
Partager sur email
Partager sur print

Allez plus, découvrez nos articles relatifs