Pour notre santé, oxygénons nos cellules

L’air que nous respirons contient environ 21 % d’oxygène indispensable au bon fonctionnement de notre organisme. Lorsque nous inspirons, l’oxygène pénètre dans les poumons, passe dans le sang au niveau des alvéoles pulmonaires. Il est ensuite transporté par l’hémoglobine de nos globules rouges jusqu’aux cellules. A l’intérieur de celles-ci, les mitochondries – de véritables petites usines – produisent l’énergie nécessaire à notre organisme. Cette opération, appelée respiration mitochondriale, ne peut être effective qu’en présence d’oxygène.

Cependant, certaines situations engendrent un manque d’oxygénation (pollution, tabac, maladies respiratoires, stress, altitude…) qui peut être source de maux de tête, fatigue, problèmes de mémoire, insomnies, faiblesse du système immunitaire, radicaux libres en excès….

Des solutions existent pour lutter contre ce manque. Tout d’abord pratiquer une activité physique en plein air dans un lieu peu pollué, riche en oxygène (les forêts et surtout celles de pins et de sapins, la mer, la campagne sont des endroits idéaux). Aérer régulièrement son habitation afin de remplacer l’air vicié par un air frais riche en oxygène. Dormir la fenêtre entrouverte pour oxygéner nos cellules pendant le sommeil.

Adopter une alimentation saine et équilibrée est aussi essentiel. Penser à consommer des aliments riches en fer (l’hémoglobine qui transporte l’oxygène est composé de fer) : viandes rouges, boudin noir, foie, amandes, sésame, lentilles… La chlorophylle est aussi un aliment de choix, elle améliore la production des globules rouges et de l’hémoglobine. On la trouve dans les légumes verts à feuilles, le brocolis, les haricots verts, la spiruline…

Accroître le volume de sa cage thoracique, apprendre à respirer en pleine conscience (on inspire et expire lentement, profondément) sont aussi de bons moyens pour pallier un manque d’oxygénation. Le yoga, la méditation peuvent aider à y parvenir. La cohérence cardiaque est aussi un exercice intéressant à mettre en place : 3 fois par jour, on effectue 6 respirations par minute et ceci pendant 5 minutes. Elle a de multiples avantages comme améliorer l’état physique et psychique, réduire le stress, améliorer le sommeil, diminuer la tension artérielle, réguler le taux de sucre…

On peut également utiliser les huiles essentielles. Citons celle d’eucalyptus globuleux, à utiliser avec précaution comme pour toute huile essentielle (ne pas utiliser chez les asthmatiques, épileptiques, femmes enceintes ou en cas de toux sèche).

Pour finir, on retiendra le bol d’air Jacquier, un appareil du nom de son inventeur, René Jacquier. Grâce à un air enrichi (huile essentielle de térébenthine utilisée comme transporteur de l’oxygène), il permet une meilleure distribution et assimilation de l’oxygène par les cellules.

Les solutions sont multiples pour assurer une oxygénation optimale, n’hésitons pas à les adopter, une véritable hygiène vitale pour vivre en bonne santé !

Nathalie Albertelli, Naturopathe Naturopathe, formée à ISUPNAT

naturopathedouai.fr

contact@naturopathedouai.fr

L’inflammation : le mal du siècle !

Et si toutes les maladies dites de civilisation (pathologies cardio-vasculaires, diabète, obésité, dépression, cancer, maladies neurodégénératives, maladies auto-immunes) avaient une origine commune, l’inflammation ? C’est

Lire la suite »

Le thym aux 1000 facettes

Le Thym est une plante aux mille vertus. Petite par sa taille, discrète par sa couleur et couramment utilisée en cuisine, elle est très appréciée

Lire la suite »

Partager cet article ?

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter