Perturbateurs endocriniens ? Y’en a partout !!

Qu’est-ce qu’un perturbateur endocrinien ? La définition la plus acceptée est celle de l’Organisation Mondiale de la Santé : “substance chimique exogène d’origine naturelle ou artificielle qui altère la/les fonction(s) du système endocrinien et, par voie de conséquence, cause un effet délétère sur la santé d’un individu, sa descendance ou des sous-populations”.

Les perturbateurs endocriniens interagissent avec les organes qui sécrètent des hormones : ovaires, testicules, thyroïde, hypophyse, pancréas…, en modifiant, mimant ou empêchant l’action des hormones qu’ils sécrètent. Il peut en résulter des anomalies physiologiques, des déséquilibres de notre organisme et amener à des pathologies telles que cancer hormono-dépendant, infertilité, troubles du comportement, maladies chroniques, diabète, obésité, troubles de l’attention, baisse du QI…, la liste est longue !

La période d’exposition, surtout l’exposition pendant la grossesse, l’allaitement et l’enfance, l’effet cocktail des différents perturbateurs endocriniens, l’effet transgénérationnel, tous ces facteurs affaiblissent durablement la vitalité et déséquilibrent insidieusement le terrain.

Les sources d’expositions sont multiples : pesticides, plastiques, pilule contraceptive, produits d’entretien, cosmétiques, tabac…

Difficile d’y échapper aujourd’hui, mais on peut s’en protéger en adoptant des règles simples : fabriquer ses produits d’entretien et ses cosmétiques (ou acheter des produits vérifiés), limiter le plastique dans la cuisine, les jouets des enfants, l’ameublement (notamment les sols), aménager la chambre de bébé au moins 3 mois avant son arrivée, ou faire de la récup’, éviter les revêtements antiadhésifs en Teflon, aérer son logement au moins 10 mn tous les jours, consommer des produits bio, sans pesticides, bien lavés…

A défaut de pouvoir supprimer toutes les causes, vous pouvez faire une ou plusieurs cures de trois semaines de détox dans l’année, pour soutenir votre foie. Utilisez le chardon-marie ou le pissenlit, mangez des brassicacées tous les jours (brocolis et autres choux).

Profitez du printemps qui arrive pour faire une cure de pissenlits du jardin, cueillis avant leur floraison. Intégrez dans votre salade le goût amer et corsé de ses feuilles, racines et bourgeons.

Et si vous avez un peu de temps, je vous conseille l’excellent documentaire paru en 2017 sur Arte ”Demain tous crétins” https://www.demaintouscretins.com/

Odile BAYE – Naturopathe formée à ISUPNAT – février 2020 -odilebaye@gmail.com

Partager cet article ?

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter