Le silence est d’or !

La contrainte. Et avec elle, la (re)découverte de gestes ou de choses simples comme le silence. 

Recherché, redouté ou inaccessible, parfois subi, le silence est perçu différemment d’un individu à l’autre. Quels sont ses pouvoirs sur la santé, du point de vue physiologique ?

Et bien le silence prend soin de nous.

1. Le silence fait du bien à un de nos sens vital. L’ouïe, ou l’audition. Toujours ouverte, elle travaille en permanence même la nuit. Au cas où. Pour donner l’alerte. Un bruit répétitif ou trop intense peut venir endommager ce sens si fragile.

2. C’est un moyen incontournable de lutte contre le stress. Si le bruit -son ennemi – génère une production importante de cortisol, hormone qui, en continu, amoindrit notre immunité, le silence à l’inverse en réduit la production. La méditation et bien d’autres approches l’ont ainsi intégré.

3. Le silence favorise la détox du cerveau !

Un temps de silence est un temps de repos pour celui-ci. Son activité réduite, il en profite pour faire « sa détox ». Eliminer ses déchets, se régénérer.

4. Enfin, il nous permet d’abaisser la fréquence cardiaque et la fréquence respiratoire.

 Aussi, explorons le silence, doucement. Et apprécions les sons. Et pourquoi pas garder ce geste pour l’après ? Comme un élément essentiel de bien -être et de santé. Durable.

Angélique Lapierre, naturopathe formée à ISUPNAT, avril 2020,

al.naturopathie@gmail.com

Partager cet article
Partager sur facebook
Facebook
Partager sur whatsapp
WhatsApp
Partager sur email
Email
Partager sur twitter
Twitter
Information du 18 mars 2020 #covid19
ISUPNAT s'est adaptée à la situation présente en assurant toutes ses formations, ses présentations de cursus et conférences, à distance dans de bonnes conditions grâce à la technologie Zoom.

Partager cet article ?

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter