Le microbiote, garant d’un bon système immunitaire

Chacun a une flore intestinale spécifique : le microbiote. Il est constitué de milliers de milliards de microorganismes vivants dans les intestins, en symbiose avec l’organisme. Il se constitue dès la naissance, par transmission vaginale lors de l’accouchement.

Il est fondamental dans la digestion, il dégrade des aliments complexes que notre organisme est incapable de digérer seul : les fibres végétales contenues dans les fruits, légumes et céréales, comme la pectine ou certains amidons, et les transforme en molécules qui nous sont indispensables. Si l’alimentation n’est pas suffisamment riche et variée en fibres, le microbiote en pâtit, et perd de sa propre richesse.

Notamment, il protège le tube digestif et l’organisme contre des bactéries potentiellement dangereuses, participe à la synthèse de certaines vitamines, peut neutraliser les toxines, et participe au bon fonctionnement du système immunitaire.

En effet, quand cette flore est équilibrée entre les bonnes bactéries et les pathogènes, tout va bien. Cependant, quand il y a moins de bactéries, qu’elles sont moins diversifiées, ou que l’équilibre est rompu entre bonnes et mauvaises bactéries, il y a « dysbiose », alors peuvent survenir ballonnements, gaz nauséabonds, selles défaites, haleine putride, crampes abdominale, et moindre efficacité du système immunitaire.

Des recherches suggèrent également que le microbiote intestinal joue un rôle dans la croissance, la lutte contre la douleur, la sensibilité au stress… et met en lumière le lien entre dysbiose et obésité, maladies de Parkinson, Alzheimer, maladies neuropsychiatriques, certains cancers.

En effet, bien que relativement stable, le microbiote change au cours de la vie, et se modifie en fonction de l’alimentation, de l’environnement, des médicaments ingérés, du stress subit…

Pour être en « eubiose », il convient de manger lentement et mastiquer, suffisamment de fruits et légumes, d’éviter les pesticides, les antibiotiques, le stress, l’alcool…

Dans le contexte actuel, il est important de soutenir son système immunitaire, prendre soin de son microbiote est primordial, et commence par une alimentation adaptée.

Odile Baye, Naturopathe formée à ISUPNAT – avril 2020 – odile.naturopathe@gmail.com

Partager cet article
Partager sur facebook
Facebook
Partager sur whatsapp
WhatsApp
Partager sur email
Email
Partager sur twitter
Twitter
Information du 18 mars 2020 #covid19
ISUPNAT s'est adaptée à la situation présente en assurant toutes ses formations, ses présentations de cursus et conférences, à distance dans de bonnes conditions grâce à la technologie Zoom.

Partager cet article ?

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter