L’anxiété : comment y faire face ?

Les troubles de l’anxiété toucheraient 21% des adultes au cours de leur vie. Le Larousse la définit comme une « inquiétude pénible, tension nerveuse, causée par l’incertitude, l’attente ». Elle survient généralement lorsque l’avenir est incertain, provoquant des pensées sources de peur et des répercussions sur notre physique, reflets de notre difficulté à gérer la situation. Ponctuellement, elle peut être stimulante physiquement et intellectuellement. Toutefois chronique, elle devient délétère et est source de troubles du sommeil, maux de tête, palpitations cardiaques, transpiration, troubles digestifs, inquiétudes, manifestations émotionnelles (colère, tristesse, …), troubles de la concentration, etc.

Alors, comment gérer l’anxiété ?

Ci-dessous quelques outils simples :

Eviter les boissons ou aliments qui sont susceptibles d’accentuer l’anxiété

  • Le café : il contient de la caféine qui donne de l’énergie, mais lorsque l’effet disparait, il peut s’ensuivre de la fatigue et un cercle vicieux est susceptible de s’installer. La fatigue est masquée, mais bien présente et donc non prise en charge. En outre, un café consommé tardivement dans la journée empêchera une sécrétion suffisante de mélatonine, l’hormone du sommeil, et donc une nuit réparatrice, ce qui va à nouveau favoriser l’anxiété.
  • L’alcool : il semble détendre sur le moment, car il stimule la sécrétion de sérotonine. Toutefois, le cerveau va identifier la situation comme anormale et réguler cette sécrétion. Par conséquent, le taux de sérotonine va baisser rapidement et l’anxiété va revenir, parfois plus importante qu’avant la consommation d’alcool.
  • Les sucres et les aliments raffinés qui contiennent aussi beaucoup de sucre (pain blanc, pâtes, riz blanc, …) : ils vont provoquer un pic glycémique qui sera suivi par une baisse rapide de la glycémie. Vous aurez alors une forte sensation de fatigue.

Pratiquer la respiration abdominale ou ventrale

C’est une respiration basse qui se situe au niveau du ventre : le ventre se gonfle lors de l’inspiration. Elle aide, entre autres, à réduire le stress et l’anxiété en donnant une relaxation profonde. A faire régulièrement, selon les besoins, par cycle de 10 respirations par exemple.

Marcher en pleine conscience

Sortez, faites des marches dans la nature si vous le pouvez ou bien dans des parcs. Aérez-vous l’esprit ! Concentrez-vous sur vos pas, votre respiration et profitez des alentours. La marche est apaisante et facilitera l’élimination de l’adrénaline.

Ecrire

Enfin, vous pouvez aussi écrire ce qui vous angoisse : l’écriture peut être un véritable exutoire. Essayez ! Cela vous permettra au minimum de prendre du recul.

Muriel Bamberger Naturopathe formée à ISUPNAT

murielnaturopathe9351@gmail.com

Sources

https://www.inserm.fr/dossier/troubles-anxieux/

https://www.larousse.fr/dictionnaires/francais/anxi%c3%a9t%c3%a9/4369

https://fr.wikihow.com/g%C3%A9rer-l%27anxi%C3%A9t%C3%A9

https://www.therapie-comportementale.net/10-trucs-et-astuces-pour-calmer-anxiete-au-quotidien/

 

Partager cet article ?
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur whatsapp
Partager sur email
Partager sur print
Consultez les prochaines dates de nos evènements

Allez plus, découvrez nos articles relatifs