Et si on faisait une monodiète pour se détoxifier après les fêtes !

Fatigue, teint brouillé, ventre ballonné : les excès alimentaires des fêtes de fin d’année se font sentir en ce début janvier. Et si c’était le moment de faire une détox !

Car si le foie et les reins sont les organes de détoxification du corps, ils n’ont tout de même pas été conçus pour traiter une surabondance de nourriture, de gras et de sucre, de l’alcool, du chocolat, des additifs alimentaires et des pesticides. Tout ce que nous leur imposons pendant les fêtes, quand ce n’est pas tout au long de l’année pour certains d’entre nous !

Or l’épuisement de ces organes conduit à une élimination insuffisante de nos déchets métaboliques ou digestifs qui finissent par se déposer dans les tissus et organes occasionnant troubles et maladies.

Une monodiète, cette pratique qui consiste à ne manger qu’un seul aliment pendant au moins 24 heures, est une bonne méthode de détox. En cette période d’hiver, on s’oriente sur les pommes, poires ou bananes, poireaux ou carottes, voire riz complet ou pommes de terre pour les gens très frileux. Bio bien sûr pour ne pas ajouter de pesticides.

En ne consommant pendant un, deux, voire trois jours qu’un seul aliment, on met au repos le système digestif. L’activité de l’estomac est arrêtée. Foie et reins en profitent pour rattraper leur retard et traiter les déchets accumulés. Comme l’organisme ne trouve pas dans le seul aliment consommé tous les nutriments nécessaires, il les puise dans ses réserves. Les protéines usagées sont ainsi éliminées et le sang se purifie.

Evidemment, il n’est pas question de revenir à une alimentation désordonnée après la détox. Adoptez une alimentation saine, en forçant sur les fruits et légumes, auxquels vous associerez des œufs, du poisson et quelques céréales non raffinées et bio, et poursuivez sur votre lancée en mettant en place une journée de monodiète par semaine, par exemple le lundi, après des WE copieux.

Lucile Chevallard – Naturopathe formée à ISUPNAT – janvier 2020

lucile.chevallard@gmail.com

Partager cet article ?

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter