Déconfinement, recrudescence des allergies ?

Mai est traditionnellement la période où certains d’entre nous souffrons d’éternuements, d’écoulement nasal, de toux, de démangeaisons des yeux, d’eczéma…. La faute… aux allergies et actuellement plus particulièrement aux pollens de graminées très présents et allergisants.

Le déconfinement et les sorties non limitées de nouveau autorisées – et tant attendues – pourraient être propices à une augmentation des symptômes si redoutés des personnes hypersensibles.

Les allergies, qui peuvent également se manifester sous des formes cutanée ou alimentaire, ne cessent de croître. Notre mode de vie et notre environnement semblent jouer un rôle clé. Elles sont dues à une réaction inadaptée du système immunitaire au contact d’allergènes (substances naturelles ou synthétiques étrangères à l’organisme) et provoquent rhinite, asthme allergique, conjonctivite, allergie alimentaire pouvant aller jusqu’à l’œdème de Quincke aux lourdes conséquences.

La pollution de l’air, le tabac sont des facteurs aggravants, tout comme l’alimentation (diversification alimentaire trop précoce, alimentation industrielle – additifs non naturels et non reconnus par l’organisme qui ne sait pas les traiter-, dérèglement de la flore intestinale qui ne joue plus son rôle de barrière et laisse passer des molécules considérées comme étrangères par le système immunitaire. Notre mode de vie trop aseptisé pourrait également être un facteur aggravant, le système immunitaire n’étant plus suffisamment stimulé par certaines bactéries…

A la lecture de ces quelques lignes, il paraît difficile d’échapper à ces symptômes. Néanmoins quelques conseils peuvent améliorer la situation : aérer son habitation – nos bâtiments sont de mieux en mieux isolés – le matin tôt ou le soir tard quand il y a moins de pollens dans l’air, éviter de faire sécher son linge à l’extérieur… Côté alimentation, éviter sucre, graisses, laitages, alcool qui favorisent la formation de mucus et privilégier des aliments riches en polyphénols et vitamines E et C (fruits, légumes crus), en magnésium (légumes verts, oléagineux, céréales complètes) et zinc (viandes, poissons, fruits de mer…). Consommer quotidiennement une pomme riche en quercétine est une bonne habitude à prendre. Infusions d’orties, huile de nigelle, œufs de caille, huile essentielle d’estragon aux vertus anti-allergènes sont également très utiles.

Pour finir, penser à nettoyer son foie (artichaut, romarin…) et ne pas oublier son microbiote, clé de sa santé comme nous l’avons vu si souvent, grâce aux probiotiques (aliments fermentés) et prébiotiques (fibres).

Nathalie ALBERTELLI, naturopathe, formée à ISUPNAT- mai 2020

contact@naturopathe-douai.fr

Partager cet article :
Partager sur facebook
Facebook
Partager sur whatsapp
WhatsApp
Partager sur email
Email
Partager sur twitter
Twitter
#covid19
ISUPNAT s'est adaptée à la situation présente en assurant toutes ses formations, ses présentations de cursus et conférences, à distance dans de bonnes conditions grâce à la technologie Zoom.

Partager cet article ?

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter