Choisir son eau de boisson

Source de vie universelle, l’eau est utilisée dans notre organisme comme solvant et comme moyen de transport. Elle a également un rôle de lubrification et d’amortisseur. Conductrice, elle permet la transmission des influx électriques. Sa grande capacité thermique nous permet de réguler notre température corporelle.

La qualité de l’eau de boisson s’avère donc essentielle pour le bon fonctionnement de notre organisme

Petit comparatif des différentes sources possibles :

L'eau du robinet

Avantages : le côté pratique et le faible encombrement sont indéniables.

Inconvénients : bien que potable, l’eau du robinet n’en demeure pas moins polluée par les pesticides, nitrates médicaments, hormones et autres métaux lourds.

Les nitrates altèrent les propriétés de l’hémoglobine du sang en empêchant le transport correct de l’oxygène par les globules rouges. Une exposition régulière et permanente aux pesticides affaiblit notre microbiote intestinal.

Ces polluants nécessitent une détox permanente de l’organisme qui se fatigue. Les métaux lourds seront très difficilement éliminés.

L'eau en bouteille

Beaucoup d’inconvénients et peu d’avantages : une logistique d’approvisionnement importante (surtout sans voiture) et espace de stockage conséquent. Côté écologie, c’est le zéro pointé entre le transport et le plastique généré par les emballages.

En théorie exempte de polluant à la source, il y a un risque de contamination par le plastique si elle est mal stockée.

Son coût de revient est très élevé.

Les filtres à charbon actif

Ils ne filtrent pas tous les polluants (métaux lourds, nitrates…) mais permettent au moins d’améliorer le goût de l’eau. Les filtres doivent être renouvelés régulièrement ce qui à la longue peut revenir assez cher, sans compter les déchets générés.

La plupart de ces solutions ne permettent pas de disposer d’une grande quantité d’eau rapidement (qui n’a pas déjà attendu patiemment devant une carafe filtrante pour obtenir un verre d’eau ?).

L'osmoseur

L’osmose permet d’obtenir une eau bien purifiée et exempte de la quasi-totalité des polluants.

Côté écologie on repassera : 2 litres d’eau consommés pour 1 litre d’eau disponible ! Et l’osmoseur nécessite une énergie électrique pour fonctionner.

 La distillation est à peu près similaire à l’osmose, gaspillage d’eau en moins. L’eau traitée nécessite dans les deux cas une reminéralisation et une revitalisation.

Les filtres à gravité 

Ils ne nécessitent pas d’énergie. Il n’y a pas de gaspillage d’eau, et les minéraux sont conservés. Si l’achat du filtre à gravité nécessite un investissement, le coût de revient n’est pas très élevé. Il faut toutefois comparer les différentes marques selon la durée et le coût des filtres.

Cette solution nécessite d’anticiper le remplissage car la filtration prend du temps. En revanche, un grand volume d’eau traitée est disponible. Cela permet d’envisager d’autres usages que l’eau de boisson (cuisson, trempage des graines germées, légumineuses, oléagineux…)

 

Quelle que soit la solution que vous choisirez pour votre eau de boisson, retenez que la meilleure eau pour votre organisme reste celle des fruits et légumes bios et crus !

Aude Lameynardie Naturopathe, formée à ISUPNAT

lameynardie.naturo@gmail.com

Choisir son eau de boisson

Source de vie universelle, l’eau est utilisée dans notre organisme comme solvant et comme moyen de transport. Elle a également un rôle de lubrification et

Lire la suite »
Partager cet article ?
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur whatsapp
Partager sur email
Partager sur print

Allez plus, découvrez nos articles relatifs