Aidons nos ados à dormir !

Tel l’ours qui hiverne, les humains ont besoin de ralentir leurs activités à l’arrivée de l’automne et de dormir davantage. En cause : la baisse de la luminosité qui joue sur notre horloge circadienne régulant notre rythme veille/sommeil. Et pourtant, nos conditions de vie nous amènent à faire tout le contraire. C’est particulièrement vrai pour nos ados. Soumis à des rythmes scolaires intenses, ils sont parfois amenés à travailler tard. Les écrans dont ils abusent inhibent la production de mélatonine (l’hormone du sommeil). Et leur horloge biologique qui se décale à l’adolescence les conduit à n’avoir sommeil que plus tard. Résultat : ils sont bien souvent en carence de sommeil. 

Or, on le sait désormais, le manque de sommeil a un effet néfaste sur l’apprentissage et la mémorisation. Tout le monde a fait l’expérience de la difficulté à se concentrer et à mémoriser les informations à la suite d’une mauvaise nuit. Mais un manque de sommeil nuit également à la mémorisation des enseignements appris la veille. Lors du sommeil, le cerveau trie les informations de la journée. Les neurones sollicités pendant la phase d’apprentissage sont réactivés et revivent les contenus appris avant l’endormissement. Les nouvelles synapses sont consolidées. Un sommeil perturbé empêche ainsi les connexions neuronales de se faire et compromet la mémorisation. 

Alors aidons nos ados à mieux dormir ! Pour cela rien de tel que de s’exposer à la lumière du jour (aller au lycée à pied et faire une pause à l’extérieur à midi), pratiquer une activité physique (mais pas trop tard le soir), ne pas abuser d’excitants dans la journée, goûter d’une banane et d’amandes (qui permettront d’apporter de la sérotonine, précurseur de la mélatonine), manger léger et plutôt végétarien le soir. Et surtout : arrêter les écrans plus d’une heure avant d’aller se coucher, plus tôt, si possible… 

Lucile Chevallard – Stagiaire naturopathe à ISUPNAT – octobre 2019
lucile.chevallard@gmail.com

Prendre soin de ses yeux

En Chine, suite au premier confinement de 2019, la myopie a plus que triplé en une année chez les enfants de 6 ans, touchant maintenant

Lire plus »

Le renouveau du Printemps

Le printemps que nous attendons souvent avec impatience est marqué par le retour de la lumière, la nature qui renaît , les bourgeons, floraisons, oiseaux

Lire plus »
Partager cet article ?

Allez plus, découvrez nos articles relatifs