Accepter le soutien psychologique pour reprendre le contrôle de votre vie

Quand se poser la question d’entamer une psychothérapie ?

Lorsque vous vous trouvez dans une situation qui vous empêche d’avancer :

  • Malgré tous vos efforts et toute la volonté du monde, vous avez la sensation de rester sur place, de reproduire les mêmes schémas et par conséquent les mêmes résultats,
  • Vous souffrez (moment difficile actuel ou traumatisme du passé non résolu),
  • Vous pensez que votre vie n’a plus de sens, vous n’avez plus de motivation ni d’énergie,
  • Vous ne voyez pas le bout du tunnel et êtes dépassé par les évènements,
  • Vous n’arrivez pas à contrôler vos émotions ou au contraire vous êtes dans la retenue.

Si vous vous reconnaissez dans l’une de ces situations, ne restez pas seul chez vous et donnez-vous les moyens pour vous en sortir !

Vous avez envie de changer ? Vous souhaitez aller mieux ? Ne plus vivre dans le passé ?

 Libérez-vous en acceptant d’être aidé !

Une aide psychologique est accessible à tous et ne veut pas dire que vous êtes fou mais que vous acceptez enfin d’avoir des faiblesses et que vous connaissez vos limites.

Soyez honnête avec vous-mêmes : vous pensez-vous capable de tout gérer seul ?

Nous avons parfois besoin des autres car nous ne pouvons pas toujours nous en sortir seul. 

Alors pourquoi s’en priver ?

Osez aller vers l’inconnu malgré vos peurs et vos doutes pour reprendre le contrôle de votre vie, prendre un nouveau départ et éviter les erreurs du passé.

N’hésitez pas à vous tourner vers le psychothérapeute ou le réseau de soutien qui vous convient en sachant qu’il peut être parfois nécessaire de procéder à plusieurs essais avant de trouver le bon interlocuteur mais ne vous découragez pas !

Pourquoi un psychothérapeute ?

Pour éviter de commencer systématiquement par l’apport de médicaments qui n’est pas toujours la première solution.

En effet, il faut savoir qu’un psychiatre, étant médecin, est en capacité de prescrire des médicaments contrairement à un psychologue ou un psychothérapeute.

C’est la raison pour laquelle je vous recommande d’abord de vous tourner vers un psychothérapeute qui pourra éventuellement vous réorienter vers un psychologue ou un psychiatre s’il le juge nécessaire après avoir échangé avec vous.

Pour certains cas, il est parfois nécessaire de passer par une étape médicamenteuse pour pouvoir lâcher prise plus facilement à l’aide d’une « béquille provisoire » et il n’y a pas de honte à cela ! L’objectif n’étant pas d’en devenir dépendant. D’où l’importance de lier psychiatrie, psychothérapie et naturopathie pour éviter de tomber dans cette dépendance.

Jessica MARTINEZ, Naturopathe, formée à ISUPNAT

acteurdevotresante@gmail.com

acteurdevotresante.fr

Partager cet article ?
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur whatsapp
Partager sur email
Partager sur print
Consultez les prochaines dates de nos evènements

Allez plus, découvrez nos articles relatifs